SJM : La guerre des communiqués

mar, 01/03/2017 - 15:28

Le congrès extraordinaire du Syndicat des Journalistes Mauritaniens se tiendra t-il à la date initialement prévue, fixée au 7 et 8 janvier courant ? 

Rien n’est moins sûr. Les querelles internes au sein du bureau exécutif sortant, qui est partagé entre les deux principales listes candidates, celle conduite par le président sortant Ahmed Salem Ould Moctar Salem et celle que dirige son principal challenger Mohamed Salem Ould Dah, membre du BE sortant ravivent les divergences de vue quant au calendrier du congrès devant aboutir à l’élection d’un nouveau bureau. 

Les déclarations et les communiqués se multiplient, tant tôt pour confirmer que l’assemblée générale aura bien lieu comme prévu les 7 et 8 janvier, tant tôt pour annoncer le report du congrès à mai ou juin prochains.

En tous cas la dernière publication en date était celle signée hier, lundi 02 janvier, par Mohamed Sid’Abeid, vice président de ce syndicat et un des principaux soutiens à la liste conduite par Mohamed Salem Ould Dah. Ce communiqué qui se réfère aux règlements du SJM, précise que les textes prévoient que toutes les décisions du BE ne peuvent être prises qu’à la majorité, et que lors de sa dernière réunion ce quorum n’a pas été atteint compte tenu de l’absence de certains membres et que, par conséquent, aucun report n’a été décidé.

Ould Sid’Abeid réagissait ainsi à un communiqué signé, selon ses termes d’un « pseudo » Syndicat de Journalistes Mauritaniens qui aurait décidé de reporter la date de l’élection d’un nouveau bureau de 5 ou 6mois. Le communiqué en question, précise Sid’Abeid, qui émane du camp de Ahmed Salem Moctar Salemest nul et non avenu et n’engage que ses auteurs qui craignent l’issue du scrutin qui aura bel et bien lieu les 7 et 8 janvier, a martelé le vice président sortant du SJM.

Cette guerre de communiqués qui met en cause la date de la tenue du prochain congrès n’encourage pas quant à l’avenir de ce syndicat qui n’a pas grand-chose à son actif, mais qui a tout de même réussi à fédérer une bonne partie de la presse mauritanienne.

 

Cridem - M21