L’éducation, facteur fondamental de la démocratie.

mer, 03/15/2023 - 12:36

Le niveau d’éducation est un facteur majeur de pérennité de la démocratie .Les victimes du pouvoir sont les plus démunies culturellement.

Certes, pour pérenniser notre démocratie, il faut donc considérer l’éducation comme un défi auxquels notre pays devra relever afin de former un nouveau mauritanien .Dance ce contexte, pour rendre notre system d’éducation plus fiable, chaque citoyen devra être un acteur de développement contribuant par son éducation, par son travail, la création de richesse pour soutenir une croissance plus forte et plus inclusive.

D’après moi, pour l’efficacité du système éducation, l’Etat devra faire des investissements massifs à travers la réalisation d’infrastructures de base pour tous, le renforcement de l’enseignement professionnel et technique, l’autonomisation de la femme.

En outre, l’éducation est en effet un facteur fondamental de la démocratie, les mauritaniens ont le droit de participer activement au processus de prise de décision afin de pouvoir exercer efficacement ce droit, ils doivent être informés et éduqués sur les enjeux politiques, économiques et sociaux.

L’éducation permet aux mauritaniens de développer leur esprit critique et leur capacité à penser de manière autonome .Elle les aide à comprendre les enjeux de la société dans laquelle ils vivent et à participer de manière informée   aux débat publics.

A cet égard, l’éducation à la citoyenneté démocratique met essentiellement l’accent sur les droits et les responsabilités démocratiques et sur la participation active, en relation avec les aspects civiques politiques, sociaux, économiques, juridiques et cultuels de la société …où en est-on en Mauritanie ?

D’ailleurs, les citoyens éduqués sont également plus susceptibles de voter et de prendre part à des activités politiques, ce qui renforce la démocratie mauritanienne et la rend plus crédible et plus fiable devant toute les attentives de déstabilisations.

L’éducation peut également aider à réduire les inégalités sociales et économiques qui sont souvent des obstacles à la démocratie .Une éducation de qualité peut aider à donner aux citoyens issus de milieux défavorisés les outils dont ils ont besoin pour réussir et pour participer pleinement à la vie démocratique.

Je crois que du point de vue culturel  ,nous  n’avons  pas su non plus faire évoluer les systèmes d’enseignements  afin de permettre à chaque élève ,collégien ,lycéen ,étudiant d’atteindre le niveau le plus élevé auquel il puisse prétendre .L’ambition de diffuser la culture ,c’est –à –dire la capacité pour chacun de se constituer ,  être raisonnable et  déterminant  librement ses finalités ,ses idées ,ses actes ,ses réflexions ,ses chemins ,n’a pas été portée par les gouvernants ,car ils n’ont imposé un socle culturel incontournable  pour aboutir à un  enseignement  fiable et démocratique répondant aux besoins et aux attentes de la société mauritanienne .

Je vois six grandes priorités que le gouvernement devra poursuivre afin de répondre aux besoins et aux attentes de la population :

1. l’inégalité est l’un des plus grands défis dans la réalisation de l’éducation pour tous.

2 .Une sensibilisation plus rigoureuse.

3. Une volonté politique plus forte.

4. Une meilleure planification et des politiques plus judicieuses afin de placer l’éducation en tête des objectifs du développement.

5. La qualité de l’éducation est un défi majeur à relever.

6. Le financement est un élément essentiel afin de débloquer la crise de l’éducation, car l’éducation est le plus grand défi que l’on puisse faire pour l’avenir de notre nation.

Là où existe une volonté politique et des politiques judicieuses ; les obstacles à l’éducation peuvent être éliminés et ils le sont.

La démocratie ne se limite pas au droit de vote des citoyens ni à la forme de gouvernement de la nation .le principe fondamental de la démocratie, c’est que la direction, les décisions et l’action suivent un mouvement ascendant et non descendant ; elles émanent, non pas des gouvernants, mais des citoyens ordinaires .Dans une démocratie, l’effort personnel a une très grande importance.

Je me demande, comment les mauritaniens peuvent-ils se gouverner et gouverner le pays s’ils n’ont pas appris à le faire ? Il ne saurait y avoir de décisions éclairées sans éducation généralisées des mauritaniens .Cela n’est pas besoin d’entrer dans les détails des sciences politiques ou du droit constitutionnel ,car le civisme démocratique est l’art  de vivre avec ses concitoyens .l’éducation démocratique dans ce sens entreprise d’abord au foyer puis poursuivie à l’école et dans toutes les autres étapes de la vie produira des mauritaniens et des mauritaniennes capables de bâtir une Mauritanie forte ,moderne et prospère .

En plus ; l’éducation démocratique est beaucoup plus qu’un système d’éducation simple .Elle exige non seulement des formes, mais aussi un état d’esprit lucide.

Ce que nous sommes en droit d’attendre de la démocratie ,ce n’est pas ce que nous aimerions ;ce n’est  pas non plus ce qu’ils peuvent nous arriver à nous procurer ;ce n’est pas enfin ce que l’Etat pense pouvoir nous accorder.la démocratie cherche à nous donner ce qu’il faut pour que chacun d’entre nous puisse jouir  pleinement de ses droits fondamentaux ;y compris :éducation parfaite ,liberté de parole ,liberté de presse…cela nécessite de créer un milieu où chacun se sente assez rassuré  pour pouvoir apprendre et s’apprendre .

En somme, l’éducation est un facteur clé pour la démocratie .Elle permet aux citoyens de comprendre les enjeux de la société, de participer activement aux décisions publiques et réduire les inégalités sociales et économiques.

Cheikh Ahmed Mohamed

Ingénieur.

Responsable du bureau d’Etudes BE.MEGELEC NDB.

Responsable du service Etudes et Développement.

Etablissement Portuaire de la Baie du Repos de Nouadhibou.