Nous avons résisté à Aziz, Nous vaincrons Ghazouani

sam, 04/18/2020 - 14:32

Au moment où tout une certaine opinion commence a déméler l'écheveau du complot ourdi par des complices qui se connaissent, à partir du tribunal de Zouérate, nous jeunesse d'Ira-M, réiterons notre totale mobilsation pour défendre notre héroine Mariem Cheikh. Voilà que Ghazouani s'est fabriqué un pretexte ( application d'une pseudo-loi qu'Ira-M a très tôt et toujours dénoncé) pour déclarer la guerre au mouvement abolitionniste; nous déclarons à Ghazouani que nous sommes fidèles à notre rôle de résistants, comme au temps de son mentor Aziz.

Mariem Cheikh a été arrêtée pour avoir dit que le système beydan est pire que le corona virus.

Nous ne demandons pas sa libération mais plutôt l'élargissement des prisons afin de nous accueillir tous puisque nous partageons copieusement son opinion.

Nous disons haut et fort que l'Etat maure, le système qui a deporté, violé, assassiné ses confrères musulmans reduit en esclavage ses concitoyens, est pire que le virus corona.

Au lendemain des élections présidentielles, tous les maures honnêtes, intègres ont reconnus la grandeur de Biram Dah Abeid. Ils ont compris qu'il n'est ni raciste ni pyromane vu qu'il avait la possibilité de gagner mais qu'il a mis de côté son égo, son désir d'accéder à la magistrature suprême pour l'interêt suprême du peuple mauritanien dans son ensemble. Il a refusé le principe 《marcher sur les cadavres pour le fauteuil présidentiel 》.

Devant ce geste d'altruisme, ceux qui tirent les ficelles de ce système devraient en principe assouplir leurs rapports avec lui tout en cherchant avec tous les leaders politiques à asseoir une Mauritanie juste et égalitaire. Mais malheureusement comme le dit un proverbre Africain 《 le chien ne change jamais sa manière de s'asseoir》.

L'une des débacles de Mohamed Ould Abdel Aziz en onze ans est de ne pas reussir a déconstruire IRA-M lui qui a usé de toutes ses forces en vain. Nous avons été affamés, privés d'emploi, reprimés, emprisonnés torturés. Certaines de nos militantes ont avorté sous la repression, sous la torture. En parlant de torture, nous donnons à titre d'exemple le cas de Moussa Bilal Biram qui a été torturé en juiller 2016 pendant dix nuits par le commissaire M'rabeutt ould M'del Mami et le chef du laboratoire de torture Didi ould Mbareck sous les ordres de Ould Abdel Aziz ainsi que le général tortionnaire le directeur de la surété Mohamed ould Maguêtt. Ils sont allés jusqu'à lui mettre du beure dans son anus puis brancher un supplesseur. Cela n'a pas suffit Didi en personne lui a arraché son testicule gauche. Et pourtant tous ces calvaires n'ont dissuadé aucun militant d'Ira-M. Cela repond au principe qu'il n'y a pas plus grand que la conviction et la determination.

Il est donc permis de se demander aujourd'hui dans le cadre du musellement de IRA-Mauritanie, qu'est ce que Gazouani peut faire de plus que son ami le mécano ?

Nous avons été constants et nous le resterons dans nos discours. Les mêmes discours se tiennent sur la scène internationale, face aux médias, dans les tribunaux, dans la rue ainsi que dans les laboratoires de tortures.

Nous sommes tous Mariem Cheikh, l'Etat maure, le système beydan est pire que toutes les pandemies qui se sont succedées au fil de l'évolution de l'humanité. Nous le disons haut et fort!

Nous attirons l'attention de tous les militants et sympathisants que le confiniment a été brisé pour nous dès l'instant ou Mariem a été arrêtée. Par conséquent, une sortie est prévue dans les jours a venir. La date et l'heure vous sera communiqué.

Nous sommes tous Mariem Cheikh!

Nous sommes tous Biram Dah Abeid!

Vive IRA, Vive le RAG

Vive une Mauritanie juste et égalitaire!

Abdou Babou

Membre du Conseil Exécutif

D'Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste en Mauritanie(Ira-M).

Nouakchott, 17 avril 2020