Mauritanie : Le palais présidentiel ferme la cellule d’écoutes téléphoniques dirigée par Hmeida

lun, 11/25/2019 - 14:35

Le palais présidentiel a décidé de fermer l’appareil fortement préjudiciable pour la vie privée des citoyens et pour l’épanouissement democratique, en l’occurrence la cellule d’écoutes téléphoniques qui était en service à la Présidence et qui était dirigée par le Conseiller technique de l’ex président Ould Abdel Aziz, en l’occurrence Ahmed Ould Bah Ould Hmeida.

Hmeida et sa cellule pistaient les hommes censés constituer un «danger » potentiel pour l’ex  régime de Ould Abdel Aziz, mais parfois avec abus et nuisance, puisque les écoutes téléphoniques visaient parfois des personnalités sans penchant politique.

Une pratique qualifiée à l’époque de conduite propre aux plus viles dictatures et aux couloirs sombres de la barbarie du renseignement tous azimuts.

 Surnommé dans les coulisses par le nom de « Jassouss » (espion) des temps modernes, Ould Hmeida aurait été également congédié définitivement du palais, se trouve depuis quelques jours au Maroc, prétextant son séjour par le besoin d’un repos de quelques semaines, après des présumés soins cardiovasculaires, indiquent des sources.

Le Conseiller qui s'était trouvé par ailleurs embarrassé par son exclusion de la délégation de Ould Ghazwani lors de son  dernier voyage à Dakar, avait décidé de quitter le pays en concomitance avec le retour de l’ex Chef de l’Etat à Nouakchott, afin de ne pas se voir dans une mauvaise posture dont il pourrait s’extraire sans dégâts moraux.

Notons par ailleurs que la nouvelle relative à la fermeture de la cellule d’espionnage téléphoniques des citoyens a été largement saluée par les mauritaniens, particulièrement les opposants en premier ceux qui se trouvent en exil, en raison des écoutes qui ont dépassé l’aspect strictement sécuritaire, pour couvrir la vie privée et intime des citoyens, en violation flagrante de la sacrosainte règle de la Charia.

http://taqadoum.mr/node/8606