Le secret d'une ascension.

jeu, 11/07/2019 - 14:54

On se rappelle bien la première entrée de Monsieur Mohamed Salem Ould Merzoug dans une fonction administrative à la fin des années 90 sous l'ère de l'Ex-président Maawiya Ould Sid'Ahmed Taya quand il fut nommé Commissaire A la Sécurité Alimentaire (CSA).
Merzoug était jeune , dynamique et prêt à se cultiver en politique et à servir loyalement son pays.
Il ne tarda pas à matérialiser ses nobles objectifs au vu et au su des lobbies de gros calibre Haratine qui s'étaient imposés en l'occurrence et dont les tendances étaient déjà formées.Mohamed Salem se lança courageusement, armé de sa forte volonté, à côté de son frère, feu Dahmoud Ould Merzoug, plus expérimenté mais moins fougueux. Ce dernier devint Ministre de Développement Rural un peu plus tard . L'accès à la Salle des conseils des ministres eut lieu quand il vit sa première promotion ministérielle au Département de l'Hydraulique, puis à la Santé et à la Justice. La consécration de ses exploits, après qu'il s'était acquis le mérite de la confiance du Président Ould Taya, fut le choix porté sur lui pour diriger, quand vint le tour de la Mauritanie, le Haut Commissariat pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal ( O.M.V.S). Là,le Haut- Commissaire Mohamed Salem Ould Merzoug deploya d'énormes efforts et dépassa tous les Ex- patrons de la grande Institution Internationale dans la gestion des ressources matérielles et humaines ! Très vite , Docteur Ould Merzoug se vit récompenser par les membres de l'O.M.V.S, au vu de sa fascinante lancée , en obtenant l'accord de façon consensuelle à continuer plus d'un troisième mandat! Cette considération honorifique attira mon attention dans une manifestation à laquelle j'étais, à côté d'un groupe de confrères journalistes, présent à Khayes ( Mali) pour couvrir la manifestation de l'inauguration des barrages de Felou. Les deux Présidents malen et Sénégalais Monsieurs Amadou Toumani Touré et Macky Sall , avaient fait état , tout au long de leurs impressionnants discours, des éloges et prestations de notre compatriote Mohamed Salem Ould Merzoug. Visiblement le Président Mohamed Ould Abdel Aziz fut lui aussi fasciné et eut l'idée de rappeler cet excellent Ambassadeur auprès de lui comme Conseiller à la Présidence au rang spécial pour lui confier certains gros dossiers.ce qui fut fait. Aziz ne tarda pas à connaître aussi que son Conseiller, en plus de sa popularité au sein de sa Wilaya natale, est Le maître d'oeuvre de la plus forte tendance politique à El Mina ! D'ailleurs, les dernières élections municipales en témoignent. Dans cette populeuse Moughataa, Merzoug arracha , grâce à ses alliés politiques, la Mairie tant convoitée, au grand soulagement du parti au Pouvoir ( UPR ). IL faut dire que Ould Merzoug n'avait jamais rompu le contact avec ses sympathisants de groupes politiques, même quand il était en exercice au Sénégal! Cette attitude stratégique demeure si ancrée dans son esprit qu'elle se perpétue en ces moments de lourdes charges de Ministre de l'Intérieur. Elle se concrétise , d'ailleurs, par des rencontres périodiques et discussions fructueuses dont la rentabilité sur l'ensemble des groupes politiques est toujours remarquable.
De sources bien informées, Mohamed Salem Ould Merzoug serait désigné Premier Ministre n'était sa descendance natale de la Wilaya de l'Assaba qui est aussi celle du Président Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani. Raison pour laquelle, on confie à Merzoug le poste de souveraineté du Ministére de l'Intérieur. Son entrée dans le Gouvernement de Smail Ould Bedda Ould Cheikh Sidiya fut saluée par la majorité des citoyens qui le jugent responsable et patriote.
Humble, ouvert et généreux , l'homme fait toujours, là où il passe, le consensus sur lui. Tous ces atouts en disent long sur le secret de l'ascension du Docteur Mohamed Salem Ould Merzoug...

 

 

Melainine O Ah Labeid , journaliste, Assistant de Communication.