Un juge américain bloque l'assurance maladie de Trump sur des migrants.

dim, 11/03/2019 - 12:34

Le juge Michael Simon, un juge du district de l'Oregon, a accordé une injonction préliminaire à l'encontre de la proposition.

Sept citoyens américains et une ONG avaient intenté un procès contre la règle.

Ils ont soutenu que cela bloquerait des centaines de milliers de migrants légaux.

La défense du gouvernement a déclaré que le nombre de migrants qui entrent aux États-Unis avec des visas parrainés par la famille diminuerait considérablement ou serait totalement éliminé.

Le juge Simon a déclaré que les dommages potentiels causés aux familles justifiaient une interdiction à l'échelle des États-Unis.

"Faire face à un risque probable d'être séparé des membres de leur famille et à l'obtention d'un visa auquel les membres de la famille auraient autrement droit est un préjudice irréparable", lit-on dans son ordre juridique.

L'ordonnance de blocage temporaire de 28 jours du juge Simon empêchera la règle d'entrer en vigueur le 3 novembre, mais la bataille juridique va probablement se poursuivre.

L'administration Trump a fait valoir que les migrants légaux sont environ trois fois plus susceptibles de ne pas bénéficier d'une assurance maladie semblable à celle des citoyens américains et que les contribuables ne devraient pas supporter leurs frais médicaux.

Cependant, les experts américains en matière de politique estiment que les migrants sont moins susceptibles d'utiliser le système de santé que les citoyens américains.

Une étude de l'Université George Washington a révélé que les migrants récents sans assurance représentaient moins d'un dixième des 1% des frais médicaux aux États-Unis en 2017.

 

 

 

BBC