Un mouvement des droits de l’homme demande la libération du capitaine Abdallah Ould Beyrouk

mer, 09/04/2019 - 13:50

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont exigé la libération du capitaine de la garde nationale, Abdallah  Ould Beyrouk,qui se trouve dans la prison centrale, notamment l’Organisation pour la vérité et la justice, le Centre arabe pour la défense des violations des droits de l’homme, la Société africaine de solidarité et de lutte contre la discrimination et l’Association mauritanienne des droits de l’homme.

Ces organisations ont  ajouté dans une déclaration qu’elles ont publiée :

« Parce que , excellence Monsieur le président, vous connaissez l’état de santé de Abdallah :  Vous l’aviez déjà visité à l’hôpital militaire et vous avez constaté  son état de santé et la nécessité d’un traitement à l’étranger. »

Toutes les procédures pour son évacuation ont établies , mais des mains de l’ombre ont empêché que lui soit délivré une  une liberté provisoire dans l’attente de la décision de la cour d’appel.

Notre organisation, avec ses collègues signataires ainsi que les  juristes, vous exhortent  à intervenir de toute urgence pour sauver l’homme.
Lequel  souffre des complications liées à sa maladie et que son état de santé se détériore  jour en jour, au point qu’il est devenu très embarrassant , ce  requiert votre intervention pour résoudre son dossier pour lui permettre de  jouir de son droit à bénéficier d’un traitement garanti par la loi.

Pour rappel, le capitaine Abdallah Ould Beyrouk est l’un des meilleurs et conséquents officiers de la Garde nationale.

Il a été impliqué ,  dans une affaire judiciaire dans laquelle, il n’a rien à voir ,   couvrir en guise de  bouc émissaire, pour couvrir des spoliateurs qui  se trouvaient dans la pyramide de la direction de la Garde nationale qui l’ont harcelé d’ accusations malveillantes suite auxquelles et a été arrêté de manière injuste et agressive.

Depuis des années,Abdallah souffre de conditions de détention et des effets de sa  maladie.

L’organisation  Vérité et justice suit  l’état de santé du capitaine Abdallah Beyrouk  depuis  deux ans , au cours desquels, il a été hospitalisé   plusieurs fois à l’hôpital militaire.

L’organisation a  constaté le  rapport préparé par des spécialistes pour permettre à Abdallah d’être transféré à l’étranger pour traitement, en raison de
la gravité de sa santé et de graves souffrances  subies par sa maladie.

Le communiqué ajoute : Notre  organisation condamne le refus des autorités judiciaires à autoriser Abdallah à se faire soigner à l’étranger,malgré la gravité de son état de sa santé.

Nous appelons nos collègues des droits de l’homme , le président de la Commission nationale des droits de l’homme, Ahmed Salem Bouhoubeini,  la Croix-Rouge, Amnesty International,  l’Organisation mondiale de la santé et de toutes les institutions internationales des droits de l’homme à agir et à intervenir auprès des plus hautes autorités du pays, que nous tenons pour responsables,  afin de le libérer immédiatement Abdallah Beyrouk   , en considération de la complication de son état de santé.

Le capitaineAbdallah Beyrouk  est marié , père de  trois enfants.
Il a déjà  passé quatre ans en détention et dispose de toutes les garanties juridiques lui permettant d’obtenir  une  liberté provisoire afin  d’être traité.

 

Source : http://meyadin.net/node/15844

Traduit par adrar.info