Mauritanie: Indignation des cadres de la communauté wolof après la formation du gouvernement

lun, 08/12/2019 - 07:29

La communauté wolof de Mauritanie est en colère après la publication du premier attelage gouvernementale sous le magistère Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, jeudi soir. 

Ce général à la retraite, proche de l’ancien chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdel Aziz, a été élu président de la République le 22 juin 2019. Il a prêté serment le 01 août et désigné un premier Ministre le samedi 03 août.

Réagissant à la publication de la composition du gouvernement, plusieurs cadres et militants ont exprimé «l’indignation » ressentie au sein de la communauté wolof, non représentée au sein de la nouvelle équipe.

S’exprimant pour le compte d’un groupe signataire d’une déclaration au nom de la communauté, Mme Yassine M’Bodj a fait état « d’une indignation générale et largement partagée».

Elle a saisi l’occasion pour rappeler « que plusieurs cadres et militants, tous des patriotes sincères, étaient engagés auprès du candidat Ghazouani, dans le cadre de sa campagne électorale».

Les membres du groupe ont saisi l’occasion de la rencontre avec la presse pour rappeler au nouveau président mauritanien « son engagement de veiller à ce que toutes les communautés du pays se sentent chez elles et à travailler au renforcement de l’unité nationale. 

Après la formation de son premier gouvernement, nous avons le désagréable sentiment que celle-ci semble se construire sans notre communauté au sein laquelle on retrouve pourtant des cadres compétents et des hommes politiques engagés ».

Au-delà du constat d’exclusion, ces cadres souhaitent « plein succès à la nouvelle équipe gouvernementale pour le développement et la stabilité de la Mauritanie ». 

 

 

Le Calame