Présidentielle 2019 : Biram confirme dans la Vallée

mar, 06/18/2019 - 11:35

Après la percée remarquable enregistrée dans les régions de l’Est et du Nord, c’est la confirmation dans le sud pour le candidat indépendant national qui a été l’objet d’accueils monstres. Pour Biram Dah Abeïd, la jeunesse de Rosso, Boghé, M’Bagne, Kaédi et Sélibaby par leur forte mobilisation, a d’ores et déjà, donné l’issue finale du scrutin du 22 juin. En effet, le record d’affluence sans précédent  a été enregistré  à Kaédi et Rosso, au cours des différents meetings de Biram. Le cortège avait du mal à se frayer un chemin au beau milieu de grappes de sympathisants scandant le nom de leur candidat et réclamant le changement. Ainsi, le candidat ne put atteindre le podium se contentant de s’adresser au public, à partir de son véhicule.
Proclamant d’ores et déjà sa victoire, Biram  affirme  à M’Bagne que le 22 juin lui et ses sympathisants vont célébrer « les martyrs, on fêtera la vraie réconciliation nationale  entre tous les mauritaniens. On fêtera le 22 juin un État unitaire, juste qui va redonner sa place à la jeunesse mauritanienne. Le 22 sera le retour des terres  aux propriétaires expropriés. Tous les mauritaniens privés d’État civil vont bénéficier de leurs pièces. ça sera le retour des déportés. Les deniers de l’État bénéficieront à tous les mauritaniens. Il y aura plus de routes et d’eau potable, des soins médicaux pour tous ; l’école pour tous, l’emploi et les bourses pour tous… ».
Biram promet  à Kaédi de traduire devant les juridictions tous les auteurs de détournements qui auront à rendre des comptes.
Biram projette d’ « améliorer les conditions de vie de tous les citoyens et des services de l’État à travers la mise en œuvre d’une politique d’éducation, de santé et d’environnement capable d’offrir des services de qualité ». 
A Rosso, le leader abolitionniste a soutenu que la population de la capitale du Trarza qui a déferlé en masse à son meeting «va libérer la Mauritanie et la préserver du gaspillage, de l’injustice et de l’oppression que subit le peuple mauritanien depuis longtemps ».

 

 

Le Calame