Deux bons amis!

mer, 05/22/2019 - 13:40

L'amitié du Président Mohamed Ould Abdel Aziz et du Candidat à la Présidentielle de juin 2019, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani est bien au-delà de plus de 12 années de règne partagé entre les deux hommes!
Tous les deux ont gravi les échelons de l'Armée Nationale: de simples officiers (Sous-Lientenants)
aux grades de Généraux , après le coup d'État orchestré contre Maawiya Ould Sid'Ahmed Taya en 2005,dont le règne avait duré plus de 22 années considérées,au bout du compte, de trop à tel point que les putschistes n'ont pas eu assez de peine à convaincre la Communauté Internationale que leur intervention inattendue n'était qu'un certain "Mouvement Rectificatif "salvateur pour le pays...
La transition se passa sans coup férir avec un PM de bonne renommée (l'actuel mystérieux Candidat Sidi Mohamed Ould Bobacar) soumis au contrôle d'un CMJD (Comitè Militaire pour la Justice et la Démocratie ) présidé par feu Ely Ould Mohamed Vall .
Finie la période transitoire, vint l'ère Sidi Ould Cheikh Abdallahi qui ne se caractérise positivement que par l'octroi des avancements en grade de Général, une première au sein de notre brave Armée Nationale. Sidi était parti comme il était venu, sans surprendre la population mauritanienne qui ne lui pardonnait pas ses sorties pleines de pessimisme désespérant!
Encore une fois, les deux amis Généraux se debarassérent de "l'encombrant" Président par un coup d'État paisible ,un peu avant un coup parlementaire qu'il allait publiquement subir par une majorité proche des militaires. 
Après cette époque de perturbations politiques, Aziz prit le Pouvoir et s'accommoda avec toutes les situations pour entamer son premier mandat issu des élections qu'il avait largement gagnées face à une opposition affaiblie par ses frasques et ses positions malveillantes dans les moments d'avant le pouvoir démocratique! Toujours épaulé par son ami Ghazouani, il déclencha une véritable révolution dans tout le pays sans perdre le temps dans les accessoires: le dialogue des sourds et les longues études de faisabilité traditionnelles par lesquelles on dilapidait , sans apport positif; le budget de l'État. Il s'y metait jusqu'à qu'il arriva à assoir les infrastructures de bases et transforma le pays en un véritable chantier avant la fin de son premier mandat. Rien n'a été épargné. Le plus important et le plus remarquable est la refondation d'un état civil fiable afin de valoriser l'identité nationale et de légitimer seulement les ayant - droits. 
Au second mandat présidentiel, les deux amis , partenaires dans leur aventure,se partage les tâches: le Civil et le Militaire. 
Ghazouani s'attela à moderniser l'Armée et à renforcer ses capacités, en la mettant dans des bonnes conditions de travail .Il y parvint à réussir brillamment. Il va sans dire que les stratégies entreprises ,dans ce sens ,sont de commun accord entre les deux amis.
Aziz qui ,s'occupant forcément des civils, affonta cette difficile charge avec tout son courage et sa forte volonté, faisant fi des commentaires opposés. Certes, le Président, dans sa mission se heurta à plusieurs "constantes" traditionnelles de la complexe société : l'esprit tribal, communautaire et égocentrique avec les mentalités rétrogrades ,bien ancrées des hommes nomades- modernes .Il s'en familiarise , tantôt gagnant, tantôt perdant et sa note , en l'occurrence, ne pût être en dessous de la moyenne face à une Mauritanie très têtue, donc à une politique nationale repoussant le forcing et les mutations brutales...
La réussite de Aziz est dans sa politique étrangère quand il parvint, malgré tout, à braver l'impossible en organisant deux grands sommets arabe et africain salués par tous les diplomates accrédités dans la République Islamique de Mauritanie!
Aziz fera deux grandes surprises, rehaussant sa renommée: 
- À l'issue du second mandat, il déclara son abstention à se présenter à un troisième,réclamé pourtant par les hypocrites majoritaires de la Mauritanie. 
- Le respect de la Constitution du pays à travers cette première mesure.
Aujourd'hui, il est en train de concrétiser un aveu exprimé publiquement à savoir la continuité de son système, donc de sa politique révolutionnaire à travers son candidat favorit
qui n'est autre que son ami et confident Mohamed Ould Mohamed Ahmed Ould Ghazouani ....

(A suivre. )

Melainine O Ah Labeid