Urgent : Des rebelles du Yémen tirent des missiles sur L’Arabie Saoudite vers la Mecque

mar, 05/21/2019 - 17:11

Les rebelles, forces du groupe islamique "Ansar Allah" et ceux fidèles à l’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, combattraient depuis Mars 2015, le gouvernement yéménite de Hadi Abdrabuh Mansur reconnu au niveau international et mené au pouvoir par une coalition militaire saoudienne.

Ce lundi, un communiqué de l’ambassade saoudienne aux USA annonçait, avoir intercepté lundi deux missiles balistiques Houthis, clans rebelles yéménites.

Tirés du Yémen sur Taëf, une ville d’Arabie saoudite occidentale située à 65 kilomètres à l’est de la Mecque; l’un des missiles, selon le communiqué de l’ambassade saoudienne, se serait dirigé vers La Mecque et l’autre vers Jeddah ; en une nouvelle escalade dans la guerre balistique que le Yémen aurait entamé contre l’Arabie saoudite depuis 2015. 

Le gouvernement yéménite, rapporte la presse internationale, avait fermement condamné le ciblage de La Mecque, ajoutant que la tentative d’attaque contre le site sacré était «un acte terroriste à part entière».

Et aurait accusé au passage les rebelles Houthis d’avoir ourdi ces attaques. Cependant, le porte-parole militaire du mouvement Houthi, le brigadier Yahya Sari par réseau social interposé déclarait ; « Le régime saoudien essaie, par ces allégations, de trouver des soutiens en faveur de sa brutale agression contre notre grand peuple »

Une chose néanmoins était certaine c’est que les missiles avaient été interceptés ; Les défenses aériennes saoudiennes, rapporte la presse du pays, ayant abattu les missiles « avec une extrême précision »

Pour les autorités saoudiennes, ces attaques seraient une volonté délibérée de l’Iran et de ses milices rebelles Houthis dans la région de menacer la sécurité des pèlerins à la Mecque pendant le mois du Ramadan, en entretenant sur le lieu saint une sorte de psychose collective qui ferait du royaume arabe, allié aux USA, un pays à éviter, durant cette période importante pour la communauté musulmane mondiale.

Par Rodrigue Gozoa

 

La Nouvelle Tribune – via Cridem