Une nouvelle proposition du gouvernement mauritanien à l’entrée de 5 membres de l’opposition au sein de la CENI

dim, 04/14/2019 - 00:10

Le gouvernement mauritanien a fait une nouvelle proposition à la coalition des partis de l’opposition d’ajouter 5 membres issus de l’opposition à la commission électorale nationale indépendante.

Selon les sources de Sahara Medias le ministre de l’intérieur a rencontré samedi une délégation de la coalition des partis de l’opposition à laquelle il a fait part de la proposition du gouvernement d’ajouter 5 membres issus de l’opposition à la CENI.

Les mêmes sources ajoutent que l’opposition est en passe d’accepter la proposition du gouvernement et que les deux parties poursuivent leurs consultations autour des autres points évoqués par l’opposition à propos de la transparence des prochaines élections.

Outre la question de la CENI qui représentait le principal point de divergence, l’opposition demande la présence d’observateurs internationaux, des conditions appropriées pour les observatoires nationaux pour surveiller les élections, la révision de la liste électorale et la neutralité de l’administration.

Les partis de l’opposition avaient transmis le mois dernier une lettre au gouvernement dans laquelle ils formulaient des doléances dont la satisfaction est indispensable à la transparence des élections.

Ces derniers jours le gouvernement avait formulé deux propositions relatives à l’augmentation des membres de la CENI, des propositions jugées insuffisantes par l’opposition.

L’opposition avait organisé jeudi des manifestations populaires pour exiger des conditions appropriées à l’organisation des élections présidentielles prévues l’été prochain dans le pays.

 

Sahara Medias