Candidat unique: La stratégie de l’opposition a fait long feu

mar, 03/12/2019 - 22:17

L’opposition mauritanienne n’est pas parvenue à dégager une candidature unique en perspective de l’élection présidentielle prévue en juin 2019, après plusieurs semaines de concertations.

Début 2019, rappelle-t-on, l’Alliance Electorale de l’Opposition Démocratique (AEOD) en Mauritanie, avait annoncé sa détermination à élaborer un programme unique pour une candidature commune par rapport à cette bataille électorale, considérée comme un tournant dans la gestion du processus démocratique en Mauritanie. Cela, du fait du statut du  président en exercice, Mohamed ould Abdel Aziz,  exclu de la course pour cause de limitation des mandats.

Le constat de l’absence d’accord sur une candidature unique est fait par le  Pr  Gourmo Abdoul Lô, vice-président de l’Union des Forces de Progrès (UFP): « la Coalition Électorale de l’Opposition Démocratique n’est pas parvenue à un accord pour un candidat unique pour la présidentielle, dès le premier tour.

Chacun devra prendre ses responsabilités suivant sa propre appréciation de la situation. Ainsi, l’Union des Forces de Progrès (UFP) prendra les siennes après avoir déployé tous les efforts pour parvenir à un consensus acceptable et conforme aux nécessités d’une alternance démocratique véritable. Elle poursuivra inlassablement ses efforts pour fédérer toutes les forces susceptibles d’être unies afin d’assurer  la victoire du changement patriotique sur le conservatisme politique  et la régression sociale.

Elle se prononcera dans les jours à venir sur la suite à donner à notre orientation et la ligne à suivre pour la mettre en œuvre ».

Plusieurs noms issus de la mouvance et une candidature externe ont été cités au cours des dernières semaines : maître Mahfoud ould Bettah, ancien ministre, Sidi Mohamed ould Boubacar, ancien premier Ministre, Mohamed ould Bouamatou, banquier……

 

Le Calame