Attention ! Situation dangereuse | Par Oumar Ould Yali

mar, 10/09/2018 - 23:40

Oumar Ould Yali - Constitutionnellement prévue le premier lundi du mois d’octobre, la session parlementaire ne s’est ouverte en définitive qu’une semaine plus tard, c'est-à-dire ce huit octobre du lundi matin. 

Cette première session de l’équipe parlementaire nouvellement élue a été marquée par l’absence du leader Biram Dah Abeid, combattant reconnu mondialement, infatigable et tenace pour la justice, l’honneur, l’égalité, la fraternité, le bonheur ; somme pour la dignité humaine, ce dont le peuple mauritanien et la Mauritanie ont vraiment soif plus que tout autre pays dans le monde. 

Oui, nous avons grandement besoin de la paix sociale, de la vraie liberté individuelle et collective sans lesquelles notre existence et celle de notre chère Mauritanie se trouvent gravement menacés. 

La dictature, la fuite en avant, le manque d’intérêt et d’attention portés aux préoccupations des populations peuvent se payer très cher. Les exemples de Ben ALI en Tunisie, de Kadhafi en Libye, de Hosni en Egypte et d’autres encore, sont éloquents à cet égard. 

En toute âme et conscience, je considère que la solution des problèmes par la répression sauvage et aveugle, la guerre ouverte contre de faibles citoyens pacifiques venus demander la libération de leur leader, le retentissement de l’emprisonnement injuste de ce leader parlementaire, la liste des maux est longue … sont de nature à porter préjudice à la quiétude et la concorde nationales ou ce qu’il en reste encore, en même temps qu’ils détériorent, sur le plan international, l’image de la Mauritanie déjà largement entamée. 

En conséquence, au moment où notre pays connaît la phase la plus critique, et la plus difficile de toute son histoire, je lance un appel citoyen à tous les fils du pays pour lui éviter de plonger puis de sombrer dans une situation fâcheuse que d’autres nations ont connue. 

J’en appelle aux formations politiques et de la société civile comme j’en appelle à tous ceux dont le devoir est de venir au secours de la République pour répondre à l’appel de celle-ci pour la sauver.

Omar ould Yaly

Ancien ministre et dirigeant de la coalition soutenant la candidature de Biram Dah Abeid aux élections présidentielles de 2019.