Mauritanie : Dérapage public de Brahim Bilal Ramdhane président de la fondation SAHEL

mer, 09/19/2018 - 21:08

C’était  très regrettable de lire les  vulgaires propos grossiers, émanant  du président de la Fondation Sahel, qui exhibe son  combat  contre les inégalités, dans un but précis,  défendre la fin d’une carrière politique tragique  de  Messaoud. Brahim Bilal  utilise un mot la « Bâtardise » de la lutte d’émancipation des Haratine  par des « imposteurs ». Nous voulons savoir, qui sont les imposteurs dans cette lutte qu’il veut indexer? Messaoud Ould Boulkheir n’est-il pas le premier imposteur qui a abusé  la confiance que les Haratine avaient placé en lui?

 

Brahim Bilal Ramdhane: « Doyen Messoud Ould Boulkheir á toujours été un homme juste et véridique ..Quoi que diront les délateurs, les hypocrites auteurs de balbutiements vindicatifs, il restera toujours un grand homme qui a posé les bases d'une période glorieuse de la lutte de libération et d'émancipation des Haratines avant qu'elle ne fût dénaturée et bâtardisée par les imposteurs. »  Lien : http://cridem.org/C_Info.php?article=715300

 

-Remettons les pendules à l’heure, Messaoud n’a jamais  été  l’élément déclencheur ni membre fondateur du premier mouvement d’émancipation des Haratine les années 1974-1978 (El-Hor) comme le laisse entendre son entourage. Il a récupéré cette structure déjà créée par le Dr Mohamed Yahya Ould Ciré, président de l’Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E), de l’ex-ambassadeur, Bilal Ould Werzeg et d’autres cadres Haratine à l’ENA  pour en faire sa promotion politique personnelle au nom des Haratine. Dieu sait, il n’est pas  seul sur ce plan et Brahim Ould Bilal ne peut défendre le contraire. Messaoud n’a pas hésité à vouloir dissoudre El-Hor en 2008 lorsqu’il était président de l’assemblée nationale. Cela avait provoqué le départ de plusieurs cadres Haratine de l’APP. Comment cet homme qui a voulu dissoudre une structure revendicative des droits sociaux non  acquis, sur le quel, il a construit sa carrière politique, peut être considéré comme une référence aujourd'hui?  

 

-Messaoud Ould Boulkheir est le premier à avoir bénéficié d’un portefeuille ministériel  1984 à 1988, qu’a-t-il fait pour l’émancipation des Haratine en tant que ministre dans les Adwaba? Combien de cadres Haratine  a-t-il embauché  voire promu?   Combien de projets pour les victimes Haratine ?

 

-Revenons sur votre expression excessive  de « bâtardise » de la lutte pour l’émancipation des Haratine, avez-vous eu  l’alzheimer M.  Brahim Bilal pour falsifier la lutte des Haratine au grand jour? Messaoud Ould Boulkheir ne défend-t-il pas l’arabité des Haratine à la place de leur émancipation au grand-dam des victimes ? Pouvez-vous nous expliquer, pourquoi aux yeux de Messaoud, les Haratine victimes de l’esclavage arabo-berbère ne peuvent être des humains complets sans passer par  « l'Arabité ? Les Haratine ont-ils des origines arabes, donc, qui a bâtardisé  leur émancipation? Vous pensez  l’émancipation passe par  l’aliénation aux maitres arabo-berbères qui les maltraitent?

 

Diko Hanoune/ Secrétaire Général de l’Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E)

Source : http://guidumakha.com/index.php/14-sample-data-articles/238-mauritanie-derapage-public-de-brahim-bilal-ramdhane-president-de-la-fondation-sahel