Deuxième tour des élections à Rosso : le calme avant la tempête

mer, 09/12/2018 - 13:01

Ils sont plus de 23.000 électeurs qui s’apprêtent à voter à Rosso, lors du deuxième tour des trois scrutins, législatif, municipal et local.

Après la disqualification de 19 listes, à l’issue du premier tour, les regards sont désormais braqués sur les probables alliances qui se joueront lors du deuxième tour samedi prochain, entre la liste de l’union pour la république et celle commune de l’APP et Al Wiam, malgré un important écart lors du premier tour.

Le candidat de l’APP à Rosso, Ahmed Samba O. Abdallahi, semble mal à l’aise et s’est refusé à tout commentaire, suite à la déclaration du président de son parti, Messaoud O. Boulkheir, de soutenir à Zouerate la liste du parti au pouvoir, lors du deuxième tour, face à la liste de l’opposition.

La coordination de l’opposition à Rosso avait signé un accord, à la veille du premier tour, en vertu duquel les partis de l’opposition se soutenaient mutuellement en cas de deuxième tour face aux listes de la majorité présidentielle.

Des activistes de la campagne du candidat de l’APP à Rosso, ont affirmé au correspondant de Sahara Media qu’ils respecteraient l’accord passé avec la coordination de l’opposition en soutenant Tewassoul qui en fera autant pour eux, lors du deuxième tour.

Campagne silencieuse dans la rue, électrique dans les maisons et les bureaux, mystère autour des intentions de vote lors de ce deuxième tour qui aura lieu, comme prévu, samedi 15 septembre.

 

Le Calame