Présidentielle au Mali: IBK et Soumaïla Cissé, portraits croisés

ven, 08/03/2018 - 09:13

Au Mali, c'est la deuxième fois qu'Ibrahim Boubacar Keita et Soumaïla Cissé s'affrontent pour le second tour de la présidentielle. Les deux hommes politiques se connaissent depuis longtemps et se sont engagés en politique depuis de longues années. Retour sur le parcours de ces deux hommes que de nombreuses choses rassemblent. Portraits croisés.

Il y a l'homme du Sud et l'homme du Nord.

Si Ibrahim Boubacar Keïta est originaire de Koutialia dans la région de Sikasso, Soumaïla Cissé lui vient de Niafunké dans la région de Tombouctou. Lors de leurs études, les deux politiciens en herbe se sont peut-être croisés à Dakar sur les bancs de l'université dans la capitale sénégalaise. Mais si l'un a choisi les lettres, l'autre se dirige vers l'ingénierie et l'informatique.

A leur retour au pays, ils s'engagent dans le même parti politique : l'ADEMA, le parti historique du Mali fondé à la chute de la dictature. Sous la présidence d'Alpha Oumar Konaré, ils sont ministres dans le même gouvernement. Ibrahim Boubacar Keïta est aux Affaires étrangères quand Soumaïla Cissé obtient le portefeuille des Finances.

Ni pour l'un ni pour l'autre, ce scrutin de 2018 ne sera leur première expérience de duels pour la présidentielle. Si c'est le 3e second tour pour Soumaïla Cissé -il était aussi qualifié en 2002 et 2013-, c'est la deuxième fois qu'ils s'affrontent pour la magistrature suprême. En 2013, Soumaïla Cissé est battu à plus de 70 % par Ibrahim Boubacar Keïta.

 

RFI