LA DOUANE EXIGE UN 2ÉME DÉDOUANEMENT DES MARCHANDISES QUI CIRCULENT ENTRE LES VILLES « DOCUMENTS » !!

ven, 02/23/2018 - 00:19

Les autorités douanières de Mauritanie ont décidé d’exiger une deuxième taxe douanière sur les marchandises qui circulent  entre les villes de l’intérieur du pays.

L’un des commerçants, Mohamed Lemine Ould Khala,porteur du teléphone  36205802  , a déclaré que les douanes lui avaient demandé de repayer une taxe pour  des marchandises qu’il  avait déjà dédouanées au moment de leurs dechargement au port de Nouakchott.
Ould Khalla ,  s’affaire  dans le commerce des  des lubrifiants de transport   qu’il a importés d’Arabie Saoudite et  qu’il a dédouanés au prix de 4 millions 500 mille Ouguiyas  de l’ancienne monnaie , au niveau du  port de Nouakchott.

Le jeune marchand a envoyé de grandes quantités de son produit vers  la ville de Zouérate  dans l’espoir de bénéficier de relations avec les entreprises opérant dans la ville miniére. Il n’ y a pas réussi.

Usant de ses relations personnelles, il trouva un client pret à acheter   son produit  mais à Nouakchott. Il se vit confronté à la douane qui lui exige de payer à nouveau la taxe  d’importation , pour qu’il puisse ramener son produit à Nouakchott, malgré qu’il ait présenté des documents justifiant dédouanement au port de Nouakchott.

C »est un précédent dans l’injustice des citoyens qui  les poussent  à se sentir victimes de  cupidité insupportable de la part des  douaniers.

On se rappelle qu’un citoyen s’est déjà immolé, il y’a quelque temps,  suite à une injustice de la douane.

La Mauritanie souffre d’une grave crise économique, qu’elle  tente de compenser par des taxes douanières, dont les recettes ont atteint 187 milliards d’Ouguiyas ,  l’année dernière.

 

 

 

Source : http://mourassiloun.com/node/3221

Traduit par Adrar.Info