Le RFD met en garde contre une intention délibérée d’entraîner la faillite de la SNIM

dim, 01/21/2018 - 06:27

Le rassemblement des forces démocratiques, parti d’opposition mauritanien, a mis en garde contre l’intention délibérée du régime en place de provoquer la faillite de la société nationale industrielle et minière (SNIM).

Ce géant minier, considéré comme la colonne vertébrale de l’économie mauritanienne, est le deuxième employeur après l’état.

Dans un communiqué distribué vendredi, le RFD révèle que certains milieux évoquent une intention délibérée du pouvoir de provoquer la faillite de la SNIM et de l’imprimerie nationale, ajoutant que la Mauritanie vit aujourd’hui une nouvelle phase d’un plan minutieusement élaboré destiné à détruire les fondements de l’économie nationale en provoquant la faillite d’établissements publics.

Le parti rappelle les cas de la SONIMEX et l’établissement national pour l’entretien routier (ENER), dont les faillites ont été annoncées après la découverte de dossiers de graves entorses à la gestion, ajoutant que ces deux établissements ont été utilisés pour enrichir l’entourage du chef de l’état.

L’objectif visé, en provoquant la faillite de ces établissements, selon le RFD, est de faire disparaître les preuves évidentes de la gabegie et de la mauvaise gestion, afin d’éviter les poursuites judiciaires dans l’avenir.

La formation politique de l’opposition a rejeté fermement ce qu’il a appelé le plan concocté par le régime destiné à détruire l’économie nationale et a condamné la négligence témoignée à l’endroit des intérêts publics consécutifs à la liquidation de ces établissements et l’hypothèque des droits de leurs travailleurs.

Le parti interpelle les partenaires au développement du pays sur ce qu’il appelle « la gravité de ces mesures sur la crédibilité de l’économie nationale ».

Il appelle enfin les forces vives du pays à s’opposer aux politiques destructrices entreprises par le régime de la gabegie et de la corruption dans le pays.

 

Saharamédias