Sénégal : un groupe armé tue treize jeunes en Casamance

dim, 01/07/2018 - 02:54

Treize jeunes ont été abattus par un groupe armé en Casamance, une région sénégalaise où un conflit pour l'indépendance fait rage depuis 35 ans. Les violences s'y étaient pourtant atténuées depuis un cessez-le-feu en 2014.

Treize jeunes ont été tués samedi 6 janvier en Casamance, une région du sud du Sénégal où sévit depuis 35 ans un conflit armé. Les victimes auraient pénétré une zone surveillée par les combattants indépendantistes du MFDC (Mouvement des forces démocratiques de Casamance).

>> À lire aussi : Au Sénégal, une émission de télé-réalité réconcilie les jeunes avec l'agriculture

"Des éléments armés ont attaqué des jeunes qui cherchaient du bois dans la forêt de Bayotte. Treize ont été tués et deux ont pu s'échapper", a déclaré le colonel Abdou Ndiaye, porte-parole de l'armée sénégalaise. Sept autres jeunes ont été blessés et un a réussi à s'échapper.

Une région affaiblie par le conflit

La veille, deux combattants du MFDC avaient été libérés par l'armée à la suite d'une médiation entre l'État du Sénégal et les combattants du mouvement indépendantiste, menée par la communauté de Sant'Egidio de Rome.

Dans ses voeux de fin d'année dimanche 31 décembre, le président sénégalais Macky Sall avait lancé un appel aux rebelles de Casamance pour la poursuite des pourparlers en vue d'"une paix définitive".

La rébellion pour l'indépendance de la Casamance, qui dure depuis décembre 1982, a fait des milliers de victimes civiles et militaires, ravagé l'économie de la région et poussé de nombreux habitants à fuir.

Avec AFP