Guidimakha-Mauritanie : des écoles délabrées qui s’effondrent sur des élèves (Reportage photos)

jeu, 11/16/2017 - 15:02

Guidimakha-Mauritanie : des écoles délabrées qui s’effondrent sur des élèves, quand les  parents d’élèves manifestent pour  réclamer la restauration des écoles, sont battus, pourchassés comme des monstres. Mais, où va-t-on dans la gestion des affaires publiques de cette région ?

              

J'interpelle le chef de l’état, le gouvernement mauritanien, les ministres,   élus et cadres ressortissants de la région du Guidimakha sur la situation désastreuse de l'école au Guidimakha. Les parents d'élèves et les élèves qui réclament la construction d'écoles descentes équipées  plus des enseignants, sont pourchassés,  emprisonnés comme des bestiaux par le gouverneur de la ville de Selibaby et les préfets de la région sous ces ordres. Les images sont terribles, elles montrent ô combien cette région a été délaissée dans son sale état depuis l’indépendance.

 

L’hôpital de Selibaby est une morgue officielle malgré que le ministre de la santé, le professeur Kane Bocar est de Selibaby, quelle honte ?

 Les biens sociaux et publics sont  pillés, détournés vers des canaux d’enrichissement illicite, d’où la nervosité des autorités locales.

 

 Pour rappel,  le Wali (Gouverneur) de cette  région,   Monsieur Oumar Amadou Diallo  séquestre  depuis plusieurs mois,20 ressortissants  de la commune de Daffort,  là encore,  les autorités locales  reprochent à ces pauvres personnes d'avoir manifestées  dans le village de Daffort.

 

 Elles sont détenues sans motif ni preuve de leur implication dans une manifestation, c’est une dénonciation calomnieuse qu’elles ont été jetés en taule sans procès, ni rien depuis plusieurs mois. Une façon de museler les populations noires  avec la complicité de pervers politiciens de la région. 

 

C'est de l'abus du pouvoir. Nous exigeons la libération des parents d'élèves et celle  des 20 personnes de la commune de Daffort,  le départ de la région de l'actuel gouverneur, M. Diallo Oumar Amadou qui ne fait que jeter l’huile sur le feu. 

 

L'éducation est le vecteur du développement d'une région et  de tout un pays,  il n'en est pas question de laisser  battre des élèves et leurs parents pour juste avoir demandé à l'état des moyens à la disposition de  l'enseignement et l'éducation des enfants. Quel régime mon Dieu ? Stop aux mensonges et l'égoïsme de nos poltrons politiciens.

 

Ces images parlent d’elles-mêmes sans témoignage aucun.

 

Diko Hanoune