A Nouadhibou, la commune ravitaille les quartiers en eau potable

ven, 08/26/2022 - 19:30

Les quartiers périphériques de la ville de Nouadhibou, illustrent  le problème du manque cruel d’eau. Plusieurs habitants n’ont pas d’eau courante depuis quelques semaines et peinent à satisfaire convenablement  leurs besoins quotidiens.

La ville de Nouadhibou vit une pénurie d’eau qui a engendré une soif comme le décrivent les habitants  et dont la principale cause est les  coupures persistantes d’eau.

Ces coupures récurrentes et prolongées, raconte une habitante a amené les populations à s’exprimer à travers un sit-in afin qu’une solution définitive soit trouver à ce problème.

Contactée, une habitante de Tarhil, affirme que la situation est insupportable à cause du manque cruel d’eau.

Cette ville connait des  coupures récurrentes de l’eau et d’électricité depuis des années que  le gouvernement doit trouver une solution et surtout que nous sommes en période de fortes chaleurs, ajoute-t-elle.
Et une source de préciser que  le projet de dessalement de l’eau de mer est la seule solution à ce problème de manque d’eau à Nouadhibou, car les tuyaux vétustes qui relient  Nouadhibou à Boulenouar connaissent des fois de sérieuses pannes  et que la nappe d’eau elle-même risque de tarir.

A cela s’ajoute, l’explosion démographique de la capitale économique qui est à l’origine d’une forte pression sur le réseau de distribution.
Avant cette coupure, il y avait le système d’alternance entre les différents quartiers qui était appliqué par la société, mais, commente notre source, ce n’est pas une solution.

 «  Face à l’urgence la municipalité de Nouadhibou a réagi en rationnant de façon quotidienne la consommation d’eau » racontent des habitants des quartiers démunis, interrogés par notre correspondant. « D’importants moyens d’ailleurs coûteux ont été déployés pour atténuer la soif des populations et surtout les plus démunies », raconte un nonagénaire habitant d’un quartier périphérique.

« Avant cette mesure mise en place par la mairie, nous étions privés d’eau pendant presque des semaines  et la rareté de l’eau courante nous a  fait souffrir, poursuit une sexagénaire.

Il est temps que la SNDE  trouve une solution définitive à ce problème, annoncent des habitants.