Rapport : les mines et l’allégement de la dette ont sauvé l’économie mauritanienne de l’effondrement

mer, 08/11/2021 - 15:37

Un nouveau rapport publié par la Banque mondiale a confirmé que la bonne performance du secteur minier et la réduction de la dette ont sauvé l’économie mauritanienne de l’effondrement face aux répercussions de la pandémie de Corona.

Le rapport indique que la pandémie a entraîné une contraction économique de 1,5%t au cours de l’année 2020. Concernant la production attendue de gaz du champ conjoint entre la Mauritanie et le Sénégal, la Banque mondiale a déclaré qu’en 2023, l’extraction de gaz devrait soutenir la croissance à un niveau moyen, en plus des industries extractives, ce qui se reflétera positivement dans la réduction du déficit de la balance commerciale.

Le rapport ajoute qu’en dépit des effets négatifs de la pandémie sur l’activité économique, le soutien des donateurs et l’amélioration des termes de l’échange ont atténué les pressions extérieures.

Le rapport s’attend à ce que l’économie du pays se redresse d’ici 2023, après la première récession économique depuis 2008.

Le rapport a souligné que la baisse des exportations de poisson, qui constitue l’une des richesses du pays, a été compensée par une bonne performance de la production minière. Selon les données officielles, les revenus du secteur minier privé ont dépassé les cent millions de dollars au cours de l’année écoulée.

Tandis que la SNIM , la deuxième plus grande entreprise sidérurgique d’Afrique y a contribué en augmentant les recettes budgétaires et en payant la masse des salaires.

Selon les rapports officiels, les finances publiques ont maintenu une position solide grâce aux recettes non fiscales, réalisant un excédent de 1% du solde budgétaire.

Les rapports ont également montré que les secteurs de la pêche, du commerce, des transports et des services ont été touchés par les répercussions de la pandémie, tandis que les performances du secteur minier, soutenues par la suspension de 20% des dette, ont atteint le niveau qui a permis de sauver l’économie de l’effondrement, extérieure.

L’expert économique et juridique, Mohamed Al-Falali, a déclaré que le rapport de la Banque mondiale est favoprable, surtout que l’économie mauritanienne est « fragile », notant que la Mauritanie est comme tous les autres pays du monde, dont l’économie a souffert à cause de la pandémie.

Source : https://www.anbaa.info/?p=66330

Traduit par Adrar.info