les Journaux

CVE : DECLARATION La CVE exige un plan d’urgence pour sauver le GUIDIMAKHA et le GORGOL

mar, 09/03/2019 - 10:12

La Coalition « vivre ensemble » (CVE), suite au drame provoqué par les pluies diluviennes (estimées à 200 mm) qui se sont abattues le lundi 26 aout 2019 au sud Est du pays, dans le Guidimakha et une partie du GORGOL   ayant engendré des pertes lourdes en vies humaines et de nombreux dégâts matériels, constate l’ampleur de la catastrophe encore non contenue par le gouvernement en place, en dépit de quelques efforts d’ordre conjoncturel.

Rendez nos biens !

dim, 09/01/2019 - 14:36

Le pont de Rosso sur le fleuve Sénégal, annoncé par le fameux ex-ministre de l’Economie et des finances, suite à un financement de 12 milliards MRO, dans le cadre d'une convention de prêt avec la Banque Africaine du Développement, n’a jamais vu le jour ; ni même un semblant de début de réalisation. Où est passé l’argent ?

Des similitudes frappantes entre deux PM qui tiennent à tout prix à la réussite !

dim, 09/01/2019 - 12:34

Je suis envahi par un grand frisson, depuis la formation du premier Gouvernement du Président Mohamed Ould Cheikh Ghazaouani, qui a reflété à mes yeux un attelage gouvernemental  déconnecté de la politique politicienne et  orienté vers l’innovation, la créativité et la quêtez de la valeur ajoutée.

Calamités : Presse, quelle presse !

jeu, 08/29/2019 - 07:39

Bientôt un mois que le président Mohamed Cheikh Ghazwani a été investi à la magistrature suprême.

L'Editorial du Calame : Rendez nos biens !

mer, 08/28/2019 - 09:49

Le pont de Rosso sur le fleuve Sénégal, annoncé par le fameux ex-ministre de l’Economie et des finances, suite à un financement de 12 milliards MRO, dans le cadre d'une convention de prêt avec la Banque Africaine du Développement, n’a jamais vu le jour ; ni même un semblant de début de réalisation. 

Mauritanie, les caisses de l’Etat pourraient être vides

mar, 08/27/2019 - 12:21

Un mois après le départ du pouvoir de l’ancien président Mohamed ould Abdel Azizla situation des finances publiques semble très tendue« Jusqu’à quel point? », s’interrogent nos confrères du site 360

Après l’investiture du nouveau président de la République, Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, élu le 22 juin 2019 et qui a pris le relais de son ami de 40 ans, Mohamed ould Abdel Aziz, le 1er août dernier, l’opinion publique mène un débat intense sur la situation des finances publiques.

Mauritanie : les premières difficultés financières de Ould Ghazouani

lun, 08/26/2019 - 13:55

Au moment où le gouvernement de Ould Cheik Sidya fait des pieds et des mains pour mettre en œuvre le programme du président, les observateurs sont perplexes face aux emprunts financiers du chef de l’exécutif. 

Des emprunts qui font polémique parce qu’ils remontent une semaine seulement après l’investiture du président mauritanien qui avait fait appel aux banques commerciales pour un montant de plus de 13 milliards d’ancienne ouguiya et un autre prêt de la banque d’Import-Export de Chine estimé à plus de 3 milliards de nouvelle monnaie.

Mauritanie : Le ministre du développement rural «L’appui des agriculteurs et des éleveurs sera lié à la rentabilité économique»

sam, 08/24/2019 - 09:23

Le ministre du développement rural, M. Dy Ould Zein a souligné que l’appui économique que le gouvernement va apporter aux citoyens dans le domaine du développement rural sera lié à la rentabilité économique, loin des considérations politiques et des sentiments personnels, et ceci conformément au programme électoral de Son Excellence le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani qui consacre tous les moyens disponibles au développement global en vue de l’atteinte des résultats attendus.

Et enfin : La Mauritanie satisfaite de la libération de mauritaniens détenus au Burkina

ven, 08/23/2019 - 09:40

Le ministère des affaires étrangères, de la coopération et des mauritaniens de l’étranger a annoncé sa satisfaction suite à la libération de citoyens mauritaniens qui étaient détenus au Burkina Faso.

Entre Ghazwani et l’UPR : Crise en vue ?

jeu, 08/22/2019 - 15:01

Y aurait-il déjà malaise, au sein de la majorité présidentielle ? Légitime question car, sitôt formé le premier gouvernement d’Ould Ghazwani, essentiellement composé de « compétences » ou de « technocrates », divers responsables de l’ancienne majorité, principalement de son principal parti, l’UPR, se sont empressés d’exprimer leur frustration. Principal grief à l’endroit  du Premier ministre –  du nouveau Président, donc… – la  « sous-représentativité » des leaders et cadres de cette formation politique en  « suivi » ou, plutôt,  disons-le, en « sursis ».

Pages