les Journaux

L'Editorial du Calame : Amendements spirituels

mer, 07/19/2017 - 13:39

Après le premier des ministres à l’Est, en Assaba et au Brakna, où il a tenu des meetings en faveur des amendements constitutionnels, c’est au tour du président de l’UPR – le parti-Etat, version PRDS, l’argent et les foules en moins – de prendre son bâton de pèlerin pour sillonner le Trarza, de long en large.

Tout sourire, Ould Maham, accueilli, comme un chef d’Etat, à l’entrée des cités, ne boudait apparemment pas son plaisir.

Communiqué du Conseil des Ministres

jeu, 07/13/2017 - 19:00

Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 13 Juillet 2017 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le Conseil a examiné et adopté un projet de décret portant nomination du Président, Commissaire du Gouvernement et membres de la Commission Nationale des Concours.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Ould Hademine: Un mauvais quart d’heure à Aleg

mer, 07/12/2017 - 17:56

De retour de sa mission de campagne dans certaines localités du Gorgol et du Brakna, le premier ministre et sa délégation qui passaient par Aleg mardi 11 juillet 2017 en venant de Magta Lahjar ont passé dans la capitale du Brakna un très mauvais quart d’heure.

L'Editorial du Calame : … Et la caravane passe.

mer, 07/12/2017 - 12:23

Troisième mandat ! Le mot qu’on croyait tabou est lâché et pas par n’importe qui. Par le premier des ministres en personne, lors d’un meeting à Bouratt, au milieu de ce qu’on a coutume d’appeler le Triangle de la pauvreté.

Mankeur Ndiaye : « On ne peut pas extirper le Sénégal du Sahel »

sam, 07/08/2017 - 08:35

Financement de l’Union africaine, lutte antiterroriste dans le Sahel, participation aux efforts de maintien de la paix sur le continent et crise du Golfe... 

Mankeur Ndiaye, ministre sénégalais des Affaires étrangères, revient pour Jeune Afrique sur les principaux dossiers internationaux dans lequel le pays est impliqué.

Communiqué du Conseil des ministres

jeu, 07/06/2017 - 18:02

Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 06 Juillet 2017 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le Conseil a examiné et adopté les projets de décrets suivants :

- Projet de décret portant application de certaines dispositions de la loi n°93-040 du 20 Juillet 1993 portant Code des Assurances, modifié par l’Ordonnance n°2007-026 du 09 avril 2007.

Scandales à gogo : En veux-tu, en voilà

jeu, 07/06/2017 - 10:13

En 2005, un groupe de militaires renversent le président Taya. Un Comité militaire pour la justice et la démocratie (CMJD) avec, à sa tête, feu Ely ould Mohamed Vall, vient aux affaires nationales et promet de rendre le pouvoir aux civils. La promesse est tenue au bout de dix-neuf mois et, à l’issue d’une élection présidentielle organisée en Mars 2007, Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi est élu président de la République. Moins de quinze mois plus tard, il est renversé par le responsable de sa sécurité qu’il vient de limoger.

EDITO LE CALAME: DÉFAILLANCES SYSTÉMATISÉES

mer, 07/05/2017 - 09:28

Les Nouakchottois, du moins ceux qui habitent le quartier huppé de Tevragh Zeïna, ont été surpris, la nuit suivant la fête, par un promeneur un peu particulier.  A bord d’un bolide (de ceux que le Qatar avait gracieusement offerts, à notre pays, à l’occasion du Sommet arabe !), Ould Abdel Aziz longeait les rues, ce soir-là, accompagné de sa douce moitié, particulièrement celles de ce quartier chic (n’exagérons rien). Echangeant saluts avec les rares personnes qui croient encore aux vertus de la Rectification, il s’est arrêté aux feux, comme tout bon citoyen.

Image du jour: Ould Abdel Aziz sous le parapluie de Macron

lun, 07/03/2017 - 17:18

Difficile de faire plus allégorique que cette image-là. Aujourd'hui, à Bamako, sous une pluie battante, Mohamed Ould Abdel Aziz s'est abrité sous le parapluie d'Emmanuel Macron. Les Africains, en cas de difficulté, cherchent encore à être sous la protection de la France. Une image parlante.

L'Editorial du Calame : Honni soit qui mal y pense !

mer, 06/21/2017 - 15:13

Il a renversé un président civil, tenu son pays en laisse pendant plus de vingt ans, pillé ses maigres ressources, avec la complicité de son épouse et de son entourage, organisé des élections pour les gagner haut la main, avant d’être obligé de céder le pouvoir, après avoir reconnu sa défaite, lors de la seule élection où il y eut un semblant de transparence. 

Pages