les Journaux

EDITO LE CALAME : LE SOUFFLE D’ELY

mer, 05/17/2017 - 09:53

Le militaire qui a conduit le changement de régime, en 2005, dans les conditions que tout le monde connaît, celui qui a dirigé une transition de deux ans, avant de remettre le pouvoir, de son plein gré, à un président civil, l’homme qui se battait, depuis 2008, seul ou avec l’opposition, contre le dévoiement d’une démocratie qu’il avait mise sur les rails en 2007, a subitement disparu, un vendredi 5 Mai. Laissant un vide immense. On dit souvent, à juste titre, qu’on ne se rend compte de la valeur des hommes qu’après leur disparition. Et Ely ne déroge pas à la règle.

EDITO LE CALAME :PLUS GRAND ENCORE MORT QUE VIVANT

mer, 05/10/2017 - 11:16

La nouvelle est tombée, vendredi dernier, comme un couperet. L’ancien chef de l’Etat, Ely ould Mohamed Vall, venait de succomber à une crise cardiaque, en début d’après-midi, dans le lointain Tiris qu’il aimait tant. Celui qui fut, pendant près de vingt ans, directeur général de la Sûreté nationale (sous Maaouya), puis chef de l’Etat, de 2005 à 2007, après un putsch contre son mentor  (d’où le surnom de « Sauveur » que ses admirateurs n’ont pas hésité pas à lui coller), laisse un vide immense.

Calam(ités)

mer, 05/03/2017 - 18:46

Il ya quelques jours, le gouvernement mauritanien a adopté, en Conseil des ministres, un décret  précisant la date du referendum au cours duquel divers amendements constitutionnels seront soumis à l’avis du peuple. Sur la constitutionnalité de cette procédure, les spécialistes ne semblent pas d’accord. Pour certains, rien ne permet, au Président, de faire usage du fameux article 38, puisque la question est suffisamment explicitée par les dispositions des articles 99, 100 et 101 du chapitre II, justement intitulé : « De la révision constitutionnelle ».

Interview / Moustapha Limam Chafi : «La Mauritanie traverse l'étape la plus périlleuse de son histoire»

mer, 05/03/2017 - 16:05

 «Je ne suis malheureusement pas le seul Mauritanien que ce général putschiste essaie de priver de ce droit élémentaire…. Le recensement tel qu’il est conçu et pratiqué aujourd’hui est un instrument d’exclusion et de division» 

Réponse à Mohamed Saleck Ould Beheite /Par Mohamed Yehdih Ould Breideleil

dim, 04/30/2017 - 12:37

J’ai pris connaissance avec un certain retard de la lettre par laquelle vous m’interpelez, dans les colonnes du journal le Calame. Je comprends qu’il a été laborieux pour vous de mettre la main sur ma boite postale et que vous soyez obligé de donner la primeur d’une lettre qui m’est adressée aux lecteurs du Calame. Je n’en suis pas offusqué et j’apprécie d’ailleurs le professionnalisme de ce journal, bien que je ne le lise qu’avec une régularité douteuse.

Boydiel Ould Houmeid, président du parti El Wiam: «Si le président de la République ne peut pas recourir à l’article 38 pour poser certaines questions au peuple, à quoi cet article pourrait-il servir alors?»

ven, 04/28/2017 - 01:40

Le Calame : Vous étiez à la prestation télévisée du président de la République, le 22 mars. Vous, qui aviez émis des réserves sur le recours  au congrès pour passer les amendements constitutionnels, préconisés par l’accord du 20 octobre, avez-vous été convaincu par  l’argumentaire du président Aziz, qui, en dépit du rejet par le sénat  décide d’organiser une consultation populaire ? El Wiam battra-t-il campagne pour le oui ?

EDITO LE CALAME : TANT VA LA CRUCHE À L’EAU…

mer, 04/26/2017 - 14:14

Le referendum devrait finalement avoir lieu le 15 Juillet prochain. Ainsi en a décidé le Conseil des ministres, lors de sa réunion du jeudi dernier. Ould Abdel Aziz maintient donc le cap, contre vents et marées, malgré la levée de boucliers que continue de susciter son recours à l’article 38 de la Constitution. Qui autorise, certes, le Président à consulter le peuple, pour toute question d’intérêt national… sauf s’il s’agit de révision constitutionnelle qu’encadrent les articles 99, 100 et 101.

L’EDITO LE CALAME : BIZARRE…

mer, 04/19/2017 - 18:02

Ould Abdel Aziz est parti, la semaine dernière, en France, après plusieurs années d’une rupture qui ne disait pas son nom. Profitant du séjour, à Nouakchott, du ministre français des Affaires étrangères qui l’aurait invité à se rendre en France, si l’on en croit la très officielle AMI, l’homme du 6 Août a débarqué au Bourget… sans un seul chat pour l’accueillir.

L’EDITORIAL LE CALAME : QUEL OSTRACISME !

mer, 04/12/2017 - 11:10

La Mauritanie a célébré, le 1er Avril dernier, la Journée nationale du sport. Avec tambours et trompettes. Le président de la République, le Premier ministre et une palette de ministres, tous en tenue de sport (une fois n’est pas coutume) ont fait le déplacement du Stade olympique pour le coup d’envoi du marathon de Nouakchott. Ils ont également visité les stands des différentes fédérations sportives. Cinq  jours plus tard, c’est le monde entier qui fêtait cette fois la Journée Internationale du Sport pour la paix et le développement. Une décision prise par les Nations Unies en août 2013.

Autour d'un thé

sam, 04/08/2017 - 11:56

Seuls les imbéciles ne changent pas. Ni de tête. Ni d’avis. Ni d’approche. Le recyclage reste, pourtant, une vieille technique qui a fait ses preuves. Partout. Et, comme l’on dit chez nous, « Celui qui ne se fâche pas est un âne ». Quant à celui qui n’accepte pas les excuses d’autrui est un satan. 

Pages