les Journaux

L’opposition mauritanienne se cherche: L’opposition est piégée par Aziz, elle en devient l’otage. Quelle honte !

sam, 12/16/2017 - 17:00

Au sein de l’opposition, une très large frange ayant un esprit social-démocrate, une tête marxiste, des idéaux maoïstes ou intégristes des fondamentalistes musulmans et un cœur libéral. Alors un tel monstre est-il viable ? 

EDITO LE CALAME : TOUT NOUVEAU, TOUT BEAU ?

mer, 12/06/2017 - 10:51

Le nouveau drapeau, cher à notre guide éclairé, a été enfin hissé le 28 Novembre, le nouvel hymne aussi chanté, la nouvelle ouguiya sera mise en circulation à partir du 1er Janvier prochain. La Mauritanie nouvelle est en marche. Militaire. Au forceps.

Dans la douleur. Alors que personne n’en veut. Les sénateurs en premier, qui ont pris leur courage à deux mains pour dire non. Le peuple ensuite, en boudant les urnes, lors du referendum qui devait permettre son éclosion et qui ne fut qu’une mascarade sans nom.

M. Bâ Mamadou Sidi, président des forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM), dans une interview exclusive : ‘’La gestion du passif humanitaire par le pouvoir actuel : désastreuse et injuste’’

jeu, 11/23/2017 - 11:42

Les mauritaniens s’apprêtent à célébrer le 57e anniversaire de leur pays. La cérémonie officielle se déroulera à Kaédi, capitale régionale du Gorgol. Quelle signification donnez-vous au choix de cette ville qui avait abrité la prière aux morts, organisée, le 25 mars 2009, consacrées aux victimes des exactions commises dans les casernes contre les militaires négro-mauritaniens, pendant les années 90 -91? 

EDITO LE CALAME : BAS-FONDS…

mer, 11/22/2017 - 12:55

Ould Mkhaitir, l’auteur de l’article blasphématoire contre le prophète Mohamed (PBL), a-t-il été libéré ? Est-il gardé au secret, en lieu sûr ? Depuis que la Cour d’appel de Nouadhibou l’a condamné, la semaine dernière, à deux ans de prison ferme (une peine qu’il a déjà purgée), il est, en tout cas, devenu libérable.

Mais, devant la colère de la rue, chauffée, dès le premier jour, à blanc et sans aucune discernement, par le Président lui-même déclarant que le fautif serait sanctionné sans aucune pitié, le pouvoir a été obligé de faire machine arrière.

L'Editorial du Calame :Du beurre dans les nouilles, en pointillé…

mer, 11/15/2017 - 12:43

Les besoins d’argent, quasiment tout le monde en a. La question pendante, pour y faire face, reste : à quel prix ? Et la réponse navigue, souvent, entre modération de conscience et souci de respectabilité. Des paramètres particulièrement virulents, dans le domaine de la communication où la crédibilité est essentielle. 

C’est une lutte de tous les jours pour éviter le piège du peshmerguisme*, tombe classique des plumes et des titres. Alain Faujas, de Jeune Afrique, n’en disconviendra pas. 

Des choses bizarres à l’ancien aéroport de Nouakchott

jeu, 11/09/2017 - 13:02

Laissé à lui-même depuis que les installations aéroportuaires lui ont été arrachées, l’espace abritant l’ancien aéroport de Nouakchott est « un monde dans le monde de Nouakchott ». Une fois la nuit tombée, dans une totale obscurité, des fumeurs de joints, des coupeurs de routes, des voitures qui roulent phares éteints, des regroupements pas très recommandables aux quatre coins… C’est dans cette atmosphère qu’un accident s’est produit dans la soirée de vendredi : vers 22 Heures, un groupe de jeunes à bord d’une voiture de marque Avensis, y a violemment percuté un vieillard et son âne.

L'Editorial du Calame : A Kantaki, Jazuka, Rasshmar et autres fantômes…

mer, 11/08/2017 - 12:15

Sur Cridem et divers forums, des anonymes m’attaquent souvent. Toujours aussi prompts à défendre Ould Abdel Aziz qu’aux premiers jours de la Rectification – une erreur dont ils pourraient s’honorer, en en revendiquant le droit – ils ont, malheureusement pour eux, également gardé cette pleutrerie d’évoluer masqués. 

Calamités : Excusez-nous, monsieur le Président !

jeu, 11/02/2017 - 13:39

Lorsque,  le six Août 2008, les généraux décident de destituer Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi, après avoir compris, à leurs dépens, qu’il n’était pas l’homme de paille qu’ils croyaient pouvoir manipuler à leur guise, pour continuer à gouverner, des députés, des sénateurs, des hommes et femmes de tout acabit entament une vaste campagne de dénigrement du vieux patriarche que les militaires déchaînés ont mis, sans état d’âme, aux arrêts.

EDITO LE CALAME : LETTRE À AZIZ

mer, 11/01/2017 - 10:24

Je n’écris pas pour faire amende honorable ou mon mea culpa, je reste ce que j’ai toujours été : le pourfendeur d’une rectification catastrophique pour le pays. Certains ont considéré que je suis allé un peu trop fort et vite, ils commencent à se rendre compte que ce sont eux qui avaient fausse route, les rangs des déçus de l’Azizisme ne cessent de s’étoffer.

 

L'Edito du Calame : Lettre à Bouamatou

mer, 10/25/2017 - 13:02

Je ne suis pas homme à lâcher qui m’a soutenu. Encore moins à tenter de le poignarder dans le dos. Je laisse cette félonie à d’autres assez galonnés pour se croire autorisés à cracher sur ce qui les faisait homme. 

Pages