actualité locale

Aziz coupe l’herbe sous les pieds des députés favorables au 3é mandat

mer, 01/16/2019 - 12:00

 Depuis le week-end dernier, la Mauritanie est à nouveau plongée dans le tourbillon d’un débat relatif à la question de savoir si on devait respecter la constitution, ou la charcuter  pour permettre une candidature de Mohamed Aziz à l’élection présidentielle  de 2019.

L’Editorial Du Calame : Jusqu’au jour où…

mer, 01/16/2019 - 11:55

Lors de la cérémonie de clôture du dialogue inclusif, en 2016, entre les partis de la majorité et une partie de l’opposition, Ould Abdel Aziz déclara, dans un discours très applaudi par l’assistance, qu’il n’était pas question de toucher les articles de la Constitution limitant les mandats présidentiels. Et que ceux qui le demandaient étaient des ennemis de la Nation dont ils cherchaient la perte. Il aura répété, plusieurs fois, à des organes de presse étrangers, qu’il respectera le texte fondamental et ne se présentera pas à un troisième mandat.

Ali Bongo rentré au Gabon, mais toujours invisible

mar, 01/15/2019 - 23:26

Malgré le retour annoncé du président gabonais, Ali Bongo, dans son pays, ce dernier n’est pas réapparu

REACTIONS À CHAUD , SUITE À LA DECISION DU PRESIDENT DE METTRE FIN AUX MOUBADARATT , INITIATIVES VISANT LA RÉVISION DE LA CONSTITUTION

mar, 01/15/2019 - 17:18

Depuis l’appel  ce matin du président de la républquepour  mettre fin à toutes les initiatives visant la révision de la constitution, les commentaires et postings fusent de partout. Adrar.Info veut bien en partager certains avec ses lecteurs :

Debellahi Abdel Jelil

La modification de la Constitution se fera sur nos cadavres (Biram Dah Abeid)

mar, 01/15/2019 - 13:51

La modification de la Constitution mauritanienne "ne se fera que sur nos cadavres", a alerté, lundi, le député et militant anti-esclavagiste Biram Dah Abeid.

Biram a également appelé les citoyens à "envahir" l’Assemblée nationale "si les députés persistent" sur la modification de la Constitution, "comme au Burkina Faso quand les députés ont trahi le peuple".

Source parlementaire: 100 députés ont signé pour l’amendement de la Constitution

mar, 01/15/2019 - 13:11

Le nombre de signataires de l’amendement constitutionnel qui devrait être soumis à l’Assemblée nationale a dépassé 100 députés avec les dernières heures du lundi soir 14 janvier 2019 et la liste définitive sera annoncée mardi soir (15 janvier).

La CPI acquitte Laurent Gbagbo

mar, 01/15/2019 - 12:52

Après plus de 200 jours de procès et 80 témoins à charge, la CPI a rendu son verdict. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont été acquittés. L’accusation n’a pu prouver leur culpabilité, expliquent nos confrères de PoleAfrique.

La Cour pénale internationale, par la voix du président du tribunal qui jugeait de l’affaire Procureur contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, a décidé de “l’acquittement” pure et simple des prévenus.

Source haut placée : « aucune relation entre le président et l’initiative pour la révision de la constitution »

mar, 01/15/2019 - 12:46

Une source haut placée dans le gouvernement, dans une communication téléphonique avec Sahara Medias, a affirmé que le président Mohamed O. Abdel Aziz n’a aucune relation avec l’initiative lancée par certains députés de la majorité en fin de semaine dernière demandant une modification de la constitution afin de permettre au chef de l’état de briguer un troisième mandat.

Manifestation devant le parlement pour protester contre l’initiative demandant la révision de la constitution

lun, 01/14/2019 - 18:04

Un groupe de mauritaniens a manifesté ce lundi devant l’assemblée nationale pour dénoncer l’initiative lancée ces derniers jours par des députés demandant une modification de la constitution tendant à supprimer la limitation des mandats.

Les manifestants, à majorité des jeunes activistes de l’opposition, scandaient des slogans hostiles à toute modification de la constitution et appelle les députés à empêcher toute initiative en ce sens. Des députés de l’opposition sont sortis de l’hémicycle pour se joindre aux manifestants et se sont déclarés hostiles à cette initiative.

Enfin : Les candidatures de KarimWade et de Khalifa rejetées

lun, 01/14/2019 - 17:54

Les deux figures les plus en vue de l'opposition sénégalaise ont été interdits de candidature à l'élection présidentielle du 24 février, a confirmé lundi le Conseil constitutionnel. Khalifa Sall et Karim Wade (photo) ont été condamnés à des peines de prison pour corruption, respectivement en 2018 et 2015. /Photo d'archives/REUTERS/Joe Penney

Plus

Pages