actualité africaine

Niger : 9 militaires condamnés pour tentative de coup d’état

lun, 01/29/2018 - 08:37

Un tribunal nigérien qui siégeait vendredi a condamné 9 soldats à différentes peines de prison pour tentative de coup d’état il ya deux ans contre le président Mouhamedou Issoufou. 

En décembre 2015 le gouvernement nigérien avait annoncé l’échec d’une tentative de coup d’état et avait arrêté certaines personnes accusées d’avoir voulu prendre le pouvoir en faisant usage d’armes à feu depuis l’air dans la plus grande mine d’uranium en Afrique. 

Sahel, ces dix personnalités qui feront l’actualité en 2018

jeu, 01/25/2018 - 07:11

Du Burkina Faso au Tchad, en passant par le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad ces dix personnalités, déjà très actives pour certaines en 2017, feront l’actualité du Sahel en 2018. Voici pourquoi : 

Burkina Faso, Djibril Bassolé

Un chef rebelle menace de rompre la trêve dans la région sénégalaise de Casamance

jeu, 01/25/2018 - 07:02

Un des principaux chefs de la rébellion en Casamance, Salif Sadio, a averti que les opérations lancées par l'armée sénégalaise depuis le massacre de 14 forestiers pourraient "remettre en cause" la trêve, voire le processus de paix dans cette région du sud du Sénégal.

Salif Sadio, 64 ans, s'est exprimé dans un entretien avec l'AFP et une radio locale réalisé mardi dans une forêt proche de la frontière gambienne.

Gambie: arrestation d’au moins deux officiers proches de Yahya Jammeh

mer, 01/24/2018 - 08:23

En Gambie, au moins deux officiers proches de Yahya Jammeh ont été arrêtés dimanche 21 janvier. Jusqu’à présent, ils étaient en exil en Guinée Equatoriale avec l'ancien président gambien. Les raisons de leur retour dans le pays sont encore floues. Ils sont arrivés par avion mais avant d'être appréhendés, ils ont pu passer les contrôles de l'aéroport et rentrer chez eux sans être inquiétés. 

Le nouveau président du Libéria promet de lutter contre la corruption

mer, 01/24/2018 - 08:20

En prêtant serment hier lors de son investiture, le nouveau président élu du Libéria, l’ancienne star de football, George Weah s’est engagé à lutter contre la corruption. 

Des milliers de ses soutiens des chefs de zone et des notables se sont massés dans le grand stade de Monrovia pour assister à l’investiture de ce président, issu de quartier pauvre, devenu ensuite une star mondiale de football avant de se faire élire président de la république. 

Un an après le départ de Jammeh, des relations fluides entre Dakar et Banjul

lun, 01/22/2018 - 08:29

Il y a un an, après six longues semaines de crise, Yahya Jammehacceptait de quitter la Gambie. Un départ suivi du retour à Banjul depuis Dakar d'Adama Barrow.Le président est depuis soutenu par Macky Sall. Et depuis un an, les deux Etats se félicitent d'un retour à des relations apaisées.

« Pays de merde » : le groupe africain à l’ONU réclame des excuses à Trump

sam, 01/13/2018 - 16:01

Les ambassadeurs du groupe africain à l'ONU ont exigé vendredi, dans un communiqué au langage très fort, "rétractation" et "excuses" au président américain Donald Trump, condamnant ses propos "racistes" rapportés la veille sur l'immigration en provenance de "pays de merde".

Mali: une attaque suicide vise la force française Barkhane dans le Nord

sam, 01/13/2018 - 07:12

Au Mali, la force française Barkhane a été la cible, ce jeudi 11 janvier, par une attaque suicide entre Ménaka et Indélimane. Il y a trois blessés, dont un gravement touché qui a dû être évacué vers la France

Lutte antiterroriste : le G5 Sahel lance son fonds fiduciaire, la balle dans le camp des donateurs

mer, 01/10/2018 - 11:31

La mesure est sans doute destinée à rassurer les pays donateurs sur la bonne gestion des fonds. 

A quelques semaines de nouvelles rencontres à Riyad et Burxelles entre le Mali, la Mauritanie, le Burkina, le Niger et le Tchad et les pays contributeurs, la Force commune du G5 Sahels’est dotée d’un fonds fiduciaire. Objectif : gérer les promesses de participation. 

La rébellion condamne le massacre et prône la poursuite du dialogue à Casamance

mar, 01/09/2018 - 06:52

La rébellion indépendantiste du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) a condamné lundi le massacre ce week-end de 13 jeunes hommes dans une forêt de cette région du sud du Sénégal et affirmé son engagement à poursuivre le dialogue "en faveur d'une issue heureuse" à un conflit vieux de 35 ans.

Pages