actualité africaine

Réponse de BP au reportage de l’émission Panorama de BBC

ven, 06/07/2019 - 17:37

BP a soigneusement effectué la revue de l’histoire diffusée récemment par BBC Panorama et réfute vigoureusement cette représentation trompeuse et fallacieuse de nos activités au Sénégal.

• BP réfute fermement toute suggestion que BP aurait agi de manière inappropriée pendant l’acquisition des parts de Timis Corporation au Sénégal en avril 2017.

Algérie, « le peuple formidable » bien seul face à la justice

ven, 06/07/2019 - 11:09

Mondafrique reprend, avec son autorisation, un reportage de la journaliste Ghania Mouffok sur ces « invisibles » qui sont embarqués à la fin des manifestations dans l’indifférence générale. Voici le texte de sa chronique.

Présidentielles Mauritanie, l’islamisme radical absent du débat

mer, 06/05/2019 - 10:19

Le terrorisme violent, qui endeuille et traumatise la région sahélo-saharienne depuis 2005, n’est pas un thème de la campagne présidentielle qui a lieu en Mauritanie.

Voici un extrait d’un rapport de Mai 2019 de la Fondation pour la recherche stratégique présidée par Hamed Moussa

Gaz et pétrole : Aliou Sall répond aux accusations de la BBC

mer, 06/05/2019 - 06:20

Au Sénégal, un documentaire de la BBC sur un possible versement de pots-de-vin au frère du Président Aliou Sall relance le débat sur les conditions d’attribution des blocs pétroliers et gaziers offshores. 

Sénégal: face aux accusations de la BBC, Aliou Sall contre-attaque

mar, 06/04/2019 - 17:22

Au Sénégal, Aliou Sall contre-attaque et annonce une plainte contre la BBC.Ce lundi 3 juin, dans un long documentaire, la chaîne publique britannique a soupçonné le frère du président Macky Sall d’avoir touché un pot-de-vin. En 2012, Aliou Sall était salarié de l’homme d’affaires Franck Timis, qui a obtenu, la même année, deux concessions de gaz et de pétrole au large du Sénégal. La BBC évoque une demande de virement de 250 000 dollars de Franck Timis sur le compte d’une société, Agitrans, dirigée par Aliou Sall.

Niger: une série d'attentats déjouée

mar, 06/04/2019 - 11:09

Au Niger, une série d'attentats contre la capitale Niamey et Diffa, la grande ville du Sud-Est, a été déjouée ce week-end. C'est ce qu'a annoncé, lundi 3 juin, le gouvernement nigérien, qui n'a donné aucun détail sur l'identité de ces personnes ni sur leurs cibles. Des ambassades occidentales, notamment française et américaine, avaient alerté samedi sur des risques d'attaques terroristes dans le pays.

L’appel de Bouamatou à voter Ould Boubacar en wolof, pulaar et soninké [Audio]

lun, 06/03/2019 - 18:51

Au cours des dix dernières années, la Mauritanie a traversé l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Elle est aujourd’hui en proie à une crise profonde, caractérisée par l’étouffement des libertés, le pillage de l’économie et l’ébranlement de la cohésion nationale.

[Reportage 1/3] Mauritanie: 60000 réfugiés maliens vivent dans le camp de Mbera

lun, 06/03/2019 - 16:30

Ils sont peuls, touaregs ou arabes et viennent tous du Mali. Certains fuyant les violences des groupes jihadistes, d’autres celles de l’armée malienne. Depuis 2012, ce sont près de 60 000 réfugiés qui ont élu domicile dans le camp de Mbera, en Mauritanie.

« Nous allons relever sept données biométriques, ce qui nous garantit demain que quiconque ne peut plus se présenter sous cette identité. » Ici, nous sommes au centre d’enregistrement du HCR, le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies. Passage obligé pour tout demandeur d’asile.

Soudan: les opérations militaires contre les civils se multiplient à Khartoum

dim, 06/02/2019 - 18:45

Les incidents violents se multiplient, ces derniers jours, à Khartoum. Trois fusillades ont éclaté cette semaine dans le même quartier faisant au moins trois morts et plusieurs dizaines de blessés. Des violences alors que les putschistes et les civils n’ont toujours pas trouvé d’accord concernant le partage du pouvoir durant la période de transition post-Omar el-Béchir.

Algérie: la présidentielle du 4 juillet prochain «impossible» à organiser

dim, 06/02/2019 - 18:00

L’élection présidentielle algérienne qui était prévue le 4 juillet prochain n’aura pas lieu. C’est ce qu’a annoncé, ce dimanche 2 juin, le Conseil constitutionnel après avoir rejeté les deux seules candidatures. « Impossible » donc d’organiser le scrutin à la date prévue.

Il faut rappeler que les deux seuls hommes qui briguaient la présidence étaient des candidats quasi inconnus sur la scène politique algérienne.

Pages